WALLENBERG-SUGIHARA CIVIL COURAGE SOCIETY
          WALLENBERG-SUGIHARA CIVIL COURAGE SOCIETY

Crise des prêts à risque: un prix pour une Canadienne ayant révélé les cas de fraude

ICI RADIO-CANADA, COLOMBIE-BRITANNIQUE–YUKON – 14 JANVIER 2018 – LIEN VERS L’ARTICLE AVEC LA VIDÉO

PHOTO: Une Canadienne félicitée pour son rôle dans la crise des prêts à risqué

Alayne Fleischmann s'est vue appeler la « témoin à 9 milliards de dollars » pour son rôle dans la dénonciation des pratiques frauduleuses commise pendant la crise des prêts à risque aux États-Unis. Un prix lui sera remis dimanche.

Elle sera honorée dimanche à 13 h au centre spatial H.R. MacMillan à Vancouver.

Mme Fleischmann travaillait pour la banque américaine JP Morgan Chase à New York, en 2008, en tant que gestionnaire de contrôle de la qualité. Elle a alors a découvert que les investisseurs se faisaient escroquer à travers des prêts hypothécaires à risque.

La crise des prêts à risque (subprimes) a déclenché une crise financière mondiale.

La gestionnaire avait fait part de ses inquiétudes à son employeur et a été licenciée. Quelques années plus tard, des fonctionnaires du Département de la justice des États-Unis sont entrés en contact avec elle et elle leur a raconté ce qu’elle avait vu.

Alayne Fleischmann recevra dimanche le Prix du courage civique Wallenberg-Sugihara 2018.

« Elle s'est fait entendre en prenant un grand risque personnel », a déclaré le président de la société décernant le prix, Alan Le Fevre. « Elle ne savait pas comment cela changerait sa carrière. »

Le prix a été créé en l'honneur de Raoul Wallenberg et de Chiune Sugihara. M. Wallenberg était un diplomate suédois qui a sauvé des milliers de Juifs hongrois pendant la Seconde Guerre mondiale. M. Sugihara était un consul japonais en Lituanie qui a également secouru des Juifs durant la guerre.

Mme Fleischmann n'était pas disponible pour une entrevue et n'acceptera pas son prix en personne. Elle dit que c’est parce qu'elle demeure un témoin potentiel.

Alayne Fleischmann est née à Terrace, en Colombie-Britannique. Elle est revenue dans la province en 2008.

 

À lire aussi:

Johann Nertomb, Ici Radio-Canada, Colombie Britannique–Yukon

Print Print | Sitemap
© Wallenberg-Sugihara Civil Courage Society